France: un mariage gai bientôt célébré par un maire

Par  |  Aucun commentaire

cabestany mariage gay France

Un mariage gai célébré en France, ACTE 2. Le maire de Cabestany (dans le Sud-Ouest de la France) l’avait annoncé il y a deux mois presque jour pour jour : « Si des couples homosexuels se présentent en mairie, je les marierai ! ». Le 12 novembre prochain, il célèbrera ce type d’union, deux hommes ayant répondu à l’appel de Jean Vila.

Le 5 juin 2004, une première tentative avait eu lieu dans la même région française, à Bègles. La cérémonie avait alors attiré de nombreux journalistes et autant… d’homophobes venus manifester leur hostilité. Le mariage a finalement été annulé peu après et le maire Noël Mamère suspendu un mois, la France, aujourd’hui comme à l’époque, n’autorisant pas les unions entre couples de même sexe.

Un projet de loi rejeté en juin dernier

Le maire de Cabestany assure avoir pris ses dispositions pour que l’issue soit différente, bien qu’on connaisse véritablement les solutions de l’édile. Une conférence de presse est prévue courant septembre.

L’annonce a en tout cas fait réagir. Parmi les premiers à tirer… l’extrème droite : le vice-président du Front National, Louis Alliot, dénonce le fait que le maire s’apprête à « violer la loi républicaine en procédant à un mariage gai ».

« C’est un acte militant, explique pour sa part Jean Vila. Il faut engager le débat publiquement. J’ai beaucoup d’avis positifs là-dessus, sur le fait qu’il faille faire avancer les choses ». Le maire s’appuie également sur les dernières études qui montrent que 60% des Français sont favorables au mariage gai. En juin dernier, les députés de l’Assemblée nationale ont rejeté un texte légalisant ce type d’union, présenté par la gauche.