France: polémique autour d’un chapitre GLBT dans les manuels scolaires

Par  |  Aucun commentaire

Homosexualité gay manuels scolaires France

Le puritanisme français a encore de beaux jours devant lui. La polémique actuelle déclenchée par des personnes appartenant à ce qu’on peut décrire comme la droite catholique en constitue une belle preuve. La raison de cette colère ? L’introduction de quelques lignes sur l’orientation sexuelle dans les manuels de science des adolescents français. Parler du genre ou d’homosexualité ? Pas question, répondent ces associations familiales.

Pour autant, à bien y regarder, les paragraphes en question n’ont rien de particulièrement «radical». Parmi les quelques énoncés, citons celui-ci : « Chacun apprend à devenir homme ou femme selon son environnement et l’éducation reçue. Il existe un autre aspect encore plus personnel de la sexualité: c’est l’orientation sexuelle. Je peux être un homme et être attiré par les femmes. Mais je peux aussi me sentir 100% viril et être attiré par les hommes».

Étudiants et enseignants se félicitent

On pourrait voir la dernière phrase comme encore trop étroite d’esprit. Ces affirmations sont néanmoins jugées scandaleuses par certains. Dans un texte adressé à Nicolas Sarkozy, l’association Familles de France explique : «Les familles ont parfaitement compris les objectifs des concepteurs : orienter les jeunes vers des expériences sexuelles diverses, considérant que le sexe social est plus important que le sexe biologique». Entre pétitions et déclarations discriminatoires, des organismes et des personnalités politiques font actuellement tout pour que ce texte soit retiré.

Les organismes représentants les professeurs et les étudiants ont pour leur part réagi positivement à la décision de la Direction générale de l’enseignement scolaire. Il s’agit d’une «avancée dans la lutte contre les discriminations», selon la fédération Sud Étudiants.

De son côté, le Groupe national information et éducation sexuelle, où l’on retrouve de nombreux enseignants de biologie, évoque déjà les conséquences positives de l’introduction de ce texte, alors que les équipes du système éducatif français se retrouvent «confronté[e]s au désarroi de jeunes en difficulté avec leur orientation sexuelle».

Crédits photo: kopp38.