France : les catholiques contre le mariage gai et l’adoption

Par  |  Aucun commentaire

Prière homophobe contre le mariage et l'adoption pour les homosexuels en France

La ferveur conservatrice contre les droits des homosexuels semble de retour en France. Il y a plus de dix ans, le Pacte civil de solidarité (PACS), forme d’union civile ouverte tant aux hétérosexuels qu’aux couples de même sexe, avait donné lieu à de spectaculaires manifestations homophobes et à des réactions enflammées de la droite. Aujourd’hui, la perspective d’une loi en faveur du mariage et de l’adoption, prévue début 2013 par le gouvernement de gauche, réveille les mêmes démons.

Le plus haut représentant de l’Église catholique française, le cardinal André Vingt-Trois a décidé de transmettre aux diocèses du pays une prière spéciale, dite « universelle », qui devait être lue lors des célébrations de l’Assomption, ce 15 août. Le texte s’en prend indirectement au futur projet de loi, notamment l’adoption : « Pour les enfants et les jeunes ; que chacun les aident à découvrir leur propre chemin pour progresser vers les bonheurs, la tolérance et la diversité ; qu’ils soient libres d’exister sans être les instruments des doctrines régressistes, et bénéficier pleinement de l’amour d’un père et d’une mère, mais aussi de l’amour de deux pères comme deux mères ».

L’opinion publique favorable à la future loi

La même genre d’initiative avait été menée en Grande-Bretagne quelques mois auparavant. « Compte-tenu de la situation et des probables projets législatifs du gouvernement sur la famille, il me semble opportun de donner un signe national à l’occasion du 15 août qui rassemble des foules de catholiques à travers le pays », justifie, en préambule le cardinal français. Certains diocèses (notamment une paroisse située dans le Marais, le quartier gai parisien) ont refusé de lire cette lettre. Des prélats disent également regretter l’engagement politique de leur hiérarchie dans un pays où la laïcité est censé demeurer l’un des piliers de la société.

Les organismes GLBT ont critiqué l’idée de la prière universelle. Ainsi l’association homosexuelle chrétienne David et Jonathan a parlé d’un texte « dangereux », qui « encourage les peurs et les craintes des paroissiens, cela va conforter certains catholiques dans leur homophobie». Les récents sondages montrent que les Français sont majoritairement favorables au mariage pour les couples de même sexe (65%), bien que plus partagés sur la question de l’adoption (53% appuient cette idée).

Crédit photo : washuugenius.