France : « Mon fils est-il gay ? », l’application qui dérange

Par  |  Aucun commentaire

application mon fils est-il gay

En 20 questions, portant notamment sur ses affinités et son comportement, l’application propose aux parents inquiets de savoir, pour 1,99 euro (2.75$), si leur fils est homosexuel ou non. Ce dernier est sportif, ne prête pas beaucoup d’attention à son image et a une bonne relation avec son père ? L’application tranche : « Vous n’avez pas de soucis à vous faire, votre fils n’est pas gai. Il y a donc de grandes chances pour que vous soyez grand-mère avec toutes les joies que cela procure. »

Mais s’il porte des piercings, adore les comédies musicales et les « chanteuses divas », mais pas le sport et les bagarres, le verdict est clair : « Inutile de vous voiler la face ! […] Il est gai ! […] ACCEPTEZ-LE ! Il est attiré par les garçons comme vous par les hommes. »

Parmi les réactions des représentants des organismes gais, Stéphane Corbin, porte-parole de la Fédération LGBT en France, ne cache pas sa colère. « Quand on voit les poncifs et les préjugés véhiculés, il y a de quoi tomber à la renverse ! Ce qui est dramatique, c’est qu’ils sont justement sur le terrain de l’homophobie en faisant par exemple référence à l’apparence… La question du genre est bien plus complexe. »

Le créateur de l’application se défend

De son côté, le créateur de l’application, Christophe de Baran, par ailleurs auteur d’un roman publié aux éditions Textes Gais, s’est déclaré « étonné » par les réactions suscitées. « En quoi serait-ce grave qu’une mère veuille savoir si son fils et gai ? […] Le seul objectif est de dédramatiser la situation et d’aider les mères à accepter l’homosexualité de leur fils».

Il se défend de toute caricature : « [l’application] part du principe que certains comportements, certains contextes sociaux et familiaux peuvent parfois être déterminants ou révélateurs d’une homosexualité cachée, ou non ». Il précise que « cette application a été conçue avec une approche ludique. Elle ne s’appuie sur aucune démarche scientifique ».

Ce n’est pourtant pas ce que laisse entendre la description de cette application Android (« un test éprouvé ») laquelle dénote une part d’hétérocentrisme, puisque le but serait de savoir si « tout est bien en ordre avec votre fils ». À l’heure actuelle, l’application est en cours de révision par les équipes de Google, mais demeure disponible.