Finlande : le candidat écologiste gai battu à l’élection présidentielle

Par  |  Aucun commentaire

Finlande Pekka Haavisto Politique

Sauli Niinistö, 63 ans, ancien ministre des Finances, succède ainsi à la populaire Tarja Halonen, qui, après deux mandats de six ans consécutifs, ne pouvait plus se représenter. « Cette campagne a été très bonne, très sérieuse. Je suis content. Je vais maintenant me concentrer sur ce que je vais faire », a sobrement commenté le nouvel élu à ce poste toutefois symbolique, le gouvernement ayant dans ses mains la majorité du pouvoir.

Son adversaire de la Ligue Verte, Pekka Haavisto, 53 ans, ancien ministre de l’Environnement, a réagi en estimant avoir «  fait tout ce [qu’il pouvait] » après avoir mené selon lui « une bonne campagne ». L’enjeu principal de cette élection était la gestion de la crise européenne, Sauli Niinistö bénéficiant d’une grande crédibilité auprès des électeurs, lui qui a été l’un des artisans de l’adoption de la monnaie unique.

Bien que l’homosexualité de Pekka Haavisto n’ait pas constitué un enjeu de campagne dans ce pays où les unions civiles des couples de même sexe sont reconnues depuis 2002, le politologue Olavi Borg, cité par le Daily Telgraph, estime qu’elle a pu lui être préjudiciable auprès de « la génération des personnes plus âgées [qui] n’est tout simplement pas prête pour cela ». Hormis deux premiers Ministres, en Islande et en Belgique, on attend donc toujours l’élection du premier chef d’État ouvertement gai au monde.

Crédits photo : ecspblog.