FIFA 2012 : ce qu’il faut voir

Par  |  2 commentaires

FIFA Festival du film sur l'art Montréal Programmation 2012

Revealing Mr. Maugham

Tour à tour populaire auteur de pièces de théâtre, nouvelliste aussi concis qu’imaginatif, romancier expert des tensions sexuelles, les multiples facettes de cet auteur majeur de la première moitié du XXe siècle sont ici « révélées ». Écrivains (dont Armistead Maupin) et critiques littéraires explorent avec délice l’univers de Somerset Maugham, dont la fascination pour les femmes et la vie tumultueuse (orphelin jeune, médecin et espion, fuyant son épouse et une Angleterre homophobe pour vivre son histoire d’amour avec un jeune Américain) sont à la racine de son œuvre foisonnante.  (T.T.)

……………………………………………………………………………

Monsieur Hubert de Givenchy

Monsieur Hubert de Givenchy ou un documentaire très classique, à l’image de son sujet. Karim Zeriahen interroge le couturier français sur sa carrière unique, lui l’aristocrate né dans une famille pour qui il était « banni » de se lancer dans la haute couture. De ses débuts parisiens à sa rencontre avec sa muse Audrey Hepburn, en passant par son amitié avec le créateur espagnol Cristóbal Balenciaga et sa vision critique du monde de la mode actuel, voilà un portrait certes sans grande surprise mais parfait pour cerner la personnalité celui qui a magnifié, avec Dior et Saint-Laurent, la femme française du XXème siècle. (A.A.)

……………………………………………………………………………

Wayne McGregor. Une pensée en mouvement

Catherine Maximoff s’intéresse au chorégraphe d’origine anglaise Wayne McGregor. On le retrouve en pleine création avec les danseurs de sa compagnie au Sadler’s Wells de Londres, en répétition avec les danseurs étoiles du Royal Ballet en plus de voir l’homme lui-même s’exprimer sur son travail et ses méthodes. La construction du film permet de découvrir l’origine de la phase chorégraphique que l’on nous montre ensuite dans sa version finale. Wayne McGregor. Une pensée en mouvement permet au spectateur de faire la découverte d’un artiste inspiré, en constante recherche artistique, dont le travail rigoureux impressionne par sa précision. (F.B.)

La bande-annonce du documentaire est disponible ici.

……………………………………………………………………………

Le mystère de Mazo de la Roche

Le dernier projet de Maya Gallus s’attaque à un mythe de taille en tentant de démêler la vérité du mensonge sur la vie de l’auteure ontarienne (connue pour la série des Jalna), à commencer par sa relation très privée avec sa cousine Caroline Clement. La réalisatrice interroge plusieurs témoins dont la fille adoptive de ce couple à part, Renée, et l’auteure québécoise Marie-Claire Blais. Distillant des révélations surprenantes, Le mystère de Mazo De la Roche pose un regard fascinant sur une auteure énigmatique, ainsi que sur les mœurs impitoyables de son époque. (J.G.)

Pour voir un extrait, cliquez ici.

……………………………………………………………………………

Coup de grâce (photo)

Voilà l’adaptation cinématographique d’un spectacle de danse créé en 2004 par Jordi Cortés Molina et Damian Muñoz. Clara van Gool a pris en charge la mise en images de cet événement ayant remporté un succès international après avoir voyagé dans plus de 30 pays. Les deux chorégraphes se sont eux-mêmes inspirés d’un roman de l’auteur hongrois Sándor Márai. Braises raconte l’histoire de deux amis d’enfance se retrouvant après plus de 40 ans. Leur rencontre devient un lieu de révélations et de confrontations. Ces retrouvailles houleuses se trouvent majestueusement mises en mouvement par la réalisatrice. (F.B.)

……………………………………………………………………………

Gustav Mahler – Autopsie d’un génie

Des chefs d’orchestre contemporains évoquent leur fascination pour l’œuvre profondément sensible, entre postromantisme et modernisme, du compositeur autrichien Gustav Mahler. Revenant sur le parcours de cet artiste juif autrichien natif de Bohème et les lieux qui l’ont inspiré, ce documentaire accessible et visuellement remarquable rappelle à quel point sa vie, tragique et rêveuse, transparaît dans son œuvre. Andy Sommer ne fait néanmoins que survoler l’immense œuvre symphonique du compositeur mort jeune. On regrettera le traitement expéditif réservé à Das Lied von der Erde, véritable testament de Mahler. (T.T.)

……………………………………………………………………………

Jean Genet, le contre-exemplaire

Gilles Blanchard veut montrer toute la pertinence que conserve l’œuvre de Jean Genet. Pour ce faire, il donne notamment la parole à des hommes et des femmes – des prisonniers, des gais, noirs et des arabes – qui, au XXIème siècle, symbolisent ces personnages qui ont hanté les romans et les poèmes de l’auteur du Journal du voleur. Bien qu’inégal et parfois trop poseur, ce documentaire rappelle néanmoins la fascination et la passion qui entourent toujours l’un des écrivains francophones les plus décriés de son temps. (A.A.)


TEASER Jean Genet, le contre exemplaire par tempsnoir

……………………………………………………………………………

Désert, vent, feu

Documentaire touchant et surtout musicalement bien accompagné, Bone Wind Fire, présente les perceptions et les interprétations de Frida Kahlo, Emily Carr et Georgia O’Keefe, célèbres artistes du début du XXe siècle, sur leur environnement social et naturel. Jill Sharpe, auteure et directrice du documentaire, les décrit comme victimes de leur époque. Les œuvres de ces trois femmes se voient interprétées à la lumière d’extraits de leurs lettres et de leurs écrits intimes. La réalisatrice réussit à les faire revivre, à disséquer le processus créatif de chacune d’entre elles avec un esthétisme étonnant. (V.G.)

Pour voir un extrait, cliquez ici.

……………………………………………………………………………

Jiří Kylián – Mémoires d’oubliettes

Fil rouge de ce documentaire aussi dynamique que les créations de cet attachant esthète salué dans le monde entier, Mémoires d’oubliettes est également le nom de la dernière création de Jiří Kylián. À 63 ans, l’heure est venue pour le Praguois, chorégraphe résident du Nederland Dans Theater de La Haye pendant 36 ans, de partager son expérience. On retient, outre sa compassion envers la fragilité des danseurs, cette envie irrépressible de communiquer, comme en témoignent les nombreux duos de danse de ces chorégraphies. (T.T.)

……………………………………………………………………………

Aux limites de la scène

Guillaume Paquin propose un long métrage dans lequel il présente la démarche artistique de trois chorégraphes québécois de renom. En alternance, il offre des extraits de répétitions et les témoignages de Dave Saint-Pierre, Frédérick Gravel et Virginie Brunelle. Guillaume Paquin offre aussi des extraits de films chorégraphiques de chacun des danseurs, mettant ainsi de l’avant leur personnalité esthétique respective. Au fil de son film, le spectateur touche à l’intimité de ses créateurs, à leurs désirs, à leur ambition artistique et à leur vision du monde. Le réalisateur démystifie un art souvent associé à de l’abstraction pure pour faire la démonstration que la danse n’est autre que l’homme à l’état brut. (F.B.)

Pour voir la bande annonce, cliquez ici.

Crédit photo  : KeyFilm.