Entre plages et barrages – Baie-Comeau

Par  |  Aucun commentaire

À quelques 200 km de Tadoussac, Baie-Comeau, au cœur de la région de Manicouagan, est la deuxième ville de la Côte Nord par sa population avec plus de 22,000 habitants. C’est une ville jeune qui a pris son essor après la grande crise économique des années 1930, d’abord comme centre de l’industrie forestière, puis avec le développement hydro-électrique des rivières aux Outardes et Manicouagan. Sept barrages et centrales hydroélectriques y seront érigés jusqu’à la fin des années 1970 dans ce qu’on appelle le complexe Manic-Outardes.

La centrale de Manic 5 est une attraction touristique de Baie-Comeau, bien qu’elle soit située à 214 km au sud de la centrale et du barrage. Hydro-Québec organise quatre visites guidées quotidiennes à l’intention des visiteurs, de la Fête nationale du Québec au 31 août. La visite de 120 minutes comprend une session d’information sur le fonctionnement de la centrale et la construction du barrage, une visite de la salle des turbines et des gigantesques valves sphériques qui contrôlent l’alimentation en eau des unités de production, une visite des galeries d’inspection du barrage et un moment sur la crête du barrage, qui offre une vue spectaculaire sur la vallée de la Manicouagan sans oublier un arrêt au Belvedaire.

La présence autochtone innue et montagnaise sur le territoire avoisinant l’actuel Baie-Comeau remonte à près de 6 000 ans. Territoire forestier immense, la Manicouagan est une région riche par sa faune diversifiée, ce qui permit aux innus de prospérer grâce à la chasse des loups-marins, ours, castors, orignaux et plus au nord, de caribous. De plus, la Manicouagan offre un bassin de pêche important. Il semble qu’aux alentours de l’an 1000, les explorateurs vikings se soient ‘intéressés à la Côte-Nord et à la région de la rivière Manicouagan. Des traces d’installations temporaires auraient été découvertes près de Baie-Comeau.

Le Parc nature de Pointe-aux-Outardes est une réserve naturelle de la biodiversité unique au Canada où l’on retrouve huit écosystèmes bien différents. Le Parc occupe toute la pointe ouest de la péninsule Manicouagan et est situé dans la Réserve Mondiale de la Biosphère Manicouagan-Uapishka. Comme pour toutes les réserves de biosphère, elle vise la protection de la diversité écologique et culturelle ainsi que le développement durable de ce territoire. Le parc compte une superbe plage, de ces plages de sable blanc qui ont fait la renommée de la Côte Nord.