DJ à découvrir: Michel Tardif

Par  |  Aucun commentaire

michel tardif DJ

Il a commencé à prendre des cours de batteur à l’âge de 8 ans afin d’apprendre et comprendre les rythmes. Miche Tardif a ensuite déposé ses premiers vinyles en 1977, à la radio étudiante de la polyvalente Horizon-Jeunesse de Laval. Né sous une bonne étoile, l’ascension s’est faite à une vitesse effarant : de la danse d’école où plus de 1.250 personnes se présentaient tous les deux vendredis, au centre de patin à roulettes (Récréathèque) avec 800 personnes, jusqu’à la discothèque adjacente (Kebekelektrik), tous ces endroits lui ont fait découvrir l’art de jouer. Les vrais débuts d’une incroyable aventure.

Dans les années 1980, Michel Tardif se produisait de quatre à six soirs par semaine et allait même se lancer en affaire, avec l’ouverture d’une discothèque pour les jeunes de 14 à 18 ans. Une première aventure qui allait lui donner plus tard (début des années 1990) le goût de s’associer à une belle gang de DJs (Laflèche, XL, Alain Bourque, Claude Mignacca et Wordy Word) pour fonder le DJ Shop. « Le DJ SHOP m’a permis de me faire connaître davantage par les compagnies de disque du Canada, des États-Unis et même en Europe, en plus d’avoir [été] une porte d’entrée en tant que fournisseur d’émissions de quelques-unes des grandes radios de Montréal », souligne-t-il.

[DDET Lire la suite…]

Ouverture du U.N. en 2010
Outre ses talents de DJs, Michel exploitera également le volet administrateur en ouvrant pas moins de trois clubs sur la Rive-Nord de Montréal, dans les années 1990 : le Hangar, le Soviet et Szao. Il ne lui en fallait pas plus pour que la piqûre de la production lui reprenne et le pousse à fonder les Studios Redzonerouge en septembre 2000, avec son fidèle partenaire Steve Bear Sas : « Notre complicité fût instantanée et notre association dure depuis près de 10 ans! »

Celui qui a été résident du club Jonathan (Laval), du Garbo, de l’Horizon, de l’Action Le Club, du O’toole (Laval et St-Sauveur), du Rumours Club de nuit (St-Sauveur), pour n’en nommer que quelques-uns, est aujourd’hui l’heureux copropriétaire d’un des plus beaux (et chaleureux) clubs de la métropole. C’est avec ces partenaires Patrick Legendre, Steve Bishop, Steve Bear Sas et Mike Perras, que Michel Tardif ouvrit le club U.N. du Vieux-Montréal, en 2010.

Un producteur et remixeur hors pair
Michel Tardif est aussi un remixeur fort réputé dans l’industrie. Nous lui devons plusieurs productions de grande qualité, lui qui signe bien souvent son travail sous le pseudonyme 15south. On lui doit entre autres des remix de Say It, Never Ending, Blacksun, Music Is Your Life, Don’t Lose The Magic et Whatever U Want, de même que la pièce originale Empty Spaces (feat. Dana Divine).

Les prochains mois de Michel (15south) seront d’ailleurs fort occupés côté sorties, lui qui doit nous offrir DJ Makes Me Dance et Just A Little More Love de LaTrice Verrett, For Your Love de Laurell, The Middle Of Love de Rachelle, de même qu’un remix de la pièce Hit & Run, de Loleatta Holloway. Rien de moins !

Crédits photo: Document remis.
[/DDET]