Découvrir l’Acadie

Par  |  Aucun commentaire

À moins de prendre l’avion, les visiteurs qui veulent se rendre dans l’archipel québécois des Îles-de-la-Madeleine, au beau milieu du golfe du Saint-Laurent, n’ont d’autre choix que de traverser des régions acadiennes de la province voisine, le Nouveau-Brunswick, ainsi que l’Île-du Prince-Édouard.

Si ce sont de proches cousins, les Acadiens ont néanmoins une identité nationale et une histoire propres, distinctes des Québécois, qui tirent leurs racines dans l’administration coloniale autonome de l’Acadie, même à l’époque française. Après avoir été déportés des régions qu’ils occupaient autour de la Baie de Fundy en 1755, les Acadiens ont repris racine aux quatre coins de l’Atlantique, de la Louisiane à la France, en passant par le Maine, le Québec et les provinces Maritimes du Canada. Mais nulle part n’ont-ils autant développé et maintenu une identité propre aussi vivante qu’au -Nouveau-Brunswick où ils forment le tiers de la population. Une identité nationale distincte qui s’incarne notamment dans le tricolore étoilé, leur drapeau national que vous verrez partout dans les régions acadiennes du Canada, et encore plus lors de la Fête nationale du 15 août et son célèbre tintamarre.

Quelle que soit la route que vous empruntez en provenance du Québec, vous découvrirez l’une ou l’autre des régions acadiennes du nord et de l’est du Nouveau-Brunswick. Que vous preniez la Transcanadienne après avoir traversé le Témiscouata à travers la vallée de la rivière Saint-Jean jusqu’à Moncton, ou la route 11 en provenance de la Matapédia pour longer la côte du golfe, vous vous trouverez souvent en territoire acadien.