Dans l’intimité d’Antonine Maillet

Par  |  1 commentaire

antonine_maillet_possibles_infinis_rdi

En 1979, Antonine Maillet, que sa pièce La Sagouine a rendu célèbre dans la francophonie, décrochait le prix Goncourt avec son oeuvre Pélagie-la-Charette, qui évoque le Grand Dérangement de 1755. Ce roman a contribué à faire connaitre cette femme de mots dans le monde entier. Dans Les possibles sont infinis, Pellerin offre au spectateur une rencontre privilégiée avec Maillet, qui relate différents événements marquants de sa vie. Celle qui gardait pourtant une grande discrétion sur sa vie personnelle ose aborder la place de certaines femmes dans sa vie personnelle, en particulier Mercédes Plomino, cofondatrice avec Yvette Brind’amour du Théâtre du Rideau à Montréal où fut créée La Sagouine en 1972.

En revisitant son passé, l’écrivaine en profite pour exprimer sa passion et sa lucidité face à son œuvre, aussi magistrale pour l’Acadie qu’elle ne l’est pour toute la francophonie d’Amérique. Les possibles sont infinis a été présenté dans cinq villes canadiennes, en plus de faire partie de la programmation officielle du Festival international des films sur l’art en 2010.

Crédit photo : Harry Palmer