Chypre Nord : un procès pour « relations sexuelles contre nature »

Par  |  1 commentaire

Chypre Nord homosexualité gais

Après l’affaire très médiatisée de l’arrestation de l’ancien ministre des Finances de la République de Chypre, Michael Sarris, la partie nord de l’île refait parler d’elle. Deux prisonniers, un Nigérian et un Turc, ont été présentés, sans avocat, devant un tribunal pour « actes sexuels contre nature ». Le journal Kibris a poussé l’humiliation jusqu’à publier leurs noms et leurs photos, indiquant que le comportement des deux hommes avait causé des « perturbations » chez les autres détenus.

L’île de Chypre est divisée depuis 1974 entre une partie hellénophone et orthodoxe (la République de Chypre) et une partie turcophone et musulmane. Cette dernière, située au tiers nord de l’île, a unilatéralement déclaré son indépendance en 1983, uniquement reconnue par la Turquie. Elle est le dernier territoire en Europe à condamner l’homosexualité jusqu’à cinq ans de prison, aux termes des sections 171 et 173 de son code criminel.

Des promesses non tenues

C’est la troisième affaire de ce genre en huit mois. Si Michael Sarris avait pu retourner en République de Chypre (au sud) sans poursuites judiciaires, il n’en va pas de même pour les deux hommes arrêtés en même temps que lui.

Aussitôt cette nouvelle connue, les députés européens membres de l’intergroupe parlementaire LGBT se sont émus de ce nouveau procès, parmi lesquels la Chypriote Eleni Theocharous. « Les poursuites judiciaires des citoyens, seulement basés sur leur orientation sexuelle, constitue une vulgaire violation des droits humains élémentaires », a expliqué cette dernière.

L’intergroupe LGBT du Parlement européen a par ailleurs rappelé que le dirigeant chrypriote turc, Derviş Eroğlu, s’était engagé par écrit auprès de l’eurodéputée conservatrice britannique Marina Yannakoudakis à changer la législation. La parlementaire appelle à un moratoire immédiat sur les arrestations pour homosexualité et à l’adoption de la proposition de loi visant à décriminaliser les actes entre personnes de même sexe.

Crédits photo : whl. travel.

1 Comment

  1. Sara

    19 février 2012 at 4h47

    la tout de suite ca me donne envie de petit-dejeuner et non pas de diner… je suis aussi une itinndincoonelle de la viennoise au chocolat, les tiennes ont l’air parfaites !