Ce que proposent les partis pour les droits GLBT (5/6) : le Parti vert

Par  |  1 commentaire

Élections : partis et droits LGBT - Les Verts

Peu visible médiatiquement, le Parti vert du Québec souhaite néanmoins faire entendre sa voix en s’intéressant à des dossiers délaissés volontairement ou non par les autres partis. C’est le cas pour les questions GLBT, puisqu’il est le seul à dire vouloir s’attaquer à l’interdiction qui frappe les gais concernant le don du sang.

Pour Jozyam Ilsa Fontaine, candidate dans la circonscription de Hull, il s’agit même de la première chose pour laquelle son parti doit lutter. « C’est une vraie discrimination, s’exclame-t-elle, renforcée par le fait que Héma-Québec affirme que les homosexuels sont des gens plus à risque. Ça les stigmatise, et ce n’est même pas vrai ».

Tolérance zéro pour les agresseurs à l’école

Le Parti vert veut donc donner ce droit aux gais, ce qui permettra aussi d’améliorer « un système de santé qui va mal. […] On se prive d’un sang sain, d’un sang universel, de personnes qui voudraient aider les Québécois et qui ne le peuvent pas ».

Autre sujet évoqué par Jozyam Ilsa Fontaine : l’intimidation en milieu scolaire. Selon la représentante des Verts, on voit peu d’améliorations, malgré les annonces du gouvernement, ces derniers mois. « Ce sont des mesures floues, rien de concret. Je comprends la gêne de ces jeunes qui, malheureusement, développent une logique antisociale et se marginalisent », dit-elle.

Les mesures que préconise le Parti vert québécois : plus de personnel spécialisé (notamment des psychologues) et aucune tolérance envers les agresseurs. « Il faut les expulser si on constate qu’ils ont commis des actes déplacés, indique la candidate. Nous avons aussi besoin d’une éducation citoyenne, peut-être sous forme de cours ».

Ce que proposent les autres partis pour les droits GLBT :Parti québécoisQuébec solidaireParti libéral du Québec, Coalition Avenir Québec, Option nationale.

Crédit photo : Pablo Monteagudo.