Carrière et vie personnelle : Jane Lynch se confie

Par  |  Aucun commentaire

Jane Lynch Glee The Advocate Emmy

Pas toujours simple de trouver du travail quand on est ouvertement lesbienne dans le milieu du cinéma américain ! Dans l’entrevue accordée au magazine gai américain, Jane Lynch parle de son orientation sexuelle qui, à la lire, ne l’aide certainement pas à convaincre les producteurs. « À Hollywood, tout ce qui compte, c’est de faire ta job, de la faire bien et d’être quelqu’un avec qui les gens ont le goût de travailler. Là où c’est le plus difficile, c’est pour les acteurs et actrices de premiers rôles puisqu’ils sont supposés être le centre d’intérêt amoureux », détaille-t-elle

Alors qu’il n’est pas rare de voir des acteurs et actrices hétéros jouer les gais et lesbiennes, a-t-on déjà vu à l’écran, le contraire? Des acteurs gais ou lesbiennes se faire offrir des rôles où ils incarneront le couple hétérosexuel principal ?

Winston Churchill disait…

Pour Jane Lynch, pas de doutes qu’un jour cette barrière de rôle tombera: les États-Unis sont puritains, dit-elle, mais le pays finit toujours par faire des «progrès». « Qu’a dit Winston Churchill déjà ? Les Américains vont toujours faire la bonne chose une fois que tout le reste aura échoué », plaisante-t-elle.

Celle qui sera la troisième femme de l’histoire à présenter les Emmys, après Ellen de DeGeneres et Angela Lansbury, est également en pleine promotion de sa biographie intitulée, Happy Accidents. Elle y raconte les hauts et les bas de son enfance, sa carrière, ses problèmes avec l’alcool et comment elle voit son rôle de mère dans son ménage lesbien.

Crédits photo: Nosillacat.