Cameroun : trois hommes condamnés pour homosexualité

Par  |  1 commentaire

yaounde condamnation gais Cameroun

Ces dernières semaines, l’attention s’est portée notamment sur le traitement des gais, lesbiennes, et trans par les États africains anglophones, du fait des menaces du Royaume-Uni qui refuse désormais de fournir toute aide financière aux pays ne respectant pas les droits de l’Homme. Pour autant, les voisins francophones ne constituent pas un exemple, notamment le Cameroun.

La condamnation de Jonas et Francky (âgés de 20 et 19 ans) vient rappeler cette réalité. Interpellés en juillet dernier pour des attouchements sexuels selon la police (parce qu’ils portaient une perruque selon la défense), ils ont écopé de cinq ans de prison sans compter une très lourde amende de 200.000 francs CFA (environ 420 dollars canadiens).

Décision « choquante et inacceptable »

Un troisième homme, Hilaire, a été condamné par contumace. Apparemment plus fortuné que sur les deux jeunes, il avait été relâché par les autorités suite à son arrestation. L’article 347 bis du Code pénal camerounais interdit les actes sexuels entre individus de même sexe. Il prévoit jusqu’à cinq ans de prison.

L’avocate Alice Nkom, présidente de l’Association pour la défense des droits des homosexuels (Adefho), a immédiatement réagi au verdict, évoquant « une décision choquante et inacceptable. Ce n’est pas digne d’un pays qui parlerait de droits de l’Homme ». La défense, qui dénonce l’attitude et les propos « homophobe[s] » du juge, a annoncé qu’elle entend faire appel de cette décision.

Crédits photo: bitin.fr

1 Comment

  1. Veruca

    6 décembre 2011 at 15h03

    This “free sharing” of information seems too good to be true. Like cmonumism.