Bientôt des évêques gais chez les anglicans ?

Par  |  Aucun commentaire

Mariage gai Église anglicane

Le prochain synode de l’Église anglicane, prévu au mois de juillet, devrait être historique pour les droits des gais. Un document rédigé en vue de cette réunion des plus hautes instances de cette confession indique en effet que les religieux homos pourront désormais être nommés évêques.

Le texte nommé «Choisir des évêques, la loi sur l’égalité de 2010» « insiste sur le fait que l’orientation sexuelle ne doit pas être prise en considération dans la promotion d’un prêtre au rang d’évêque.  Cependant, le document recommande que la hiérarchie de l’Eglise puisse bloquer une nomination si cette nomination devait «causer de la division et de la désunion dans le diocèse» concerné », détaille l’Agence France Presse.

L’affaire Jeffrey John

L’Église anglicane est au cœur d’une polémique depuis plusieurs années avec l’affaire Jeffrey John. En 2003. ce prêtre ouvertement homosexuel vivant avec un autre religieux se voit obligé de renoncer à la fonction d’archevêque. Sept ans plus tard, il se voit également refuser sa candidature pour devenir archevêque.

Doyen de St Albans, Jeffrey John a contracté en 2006 un partenariat civil avec un autre prêtre, tout en assurant vivre dans le “célibat”, un terme qui pour les hommes et les femmes d’Eglise est synonyme de chasteté, rappelle l’AFP.

Si l’Église anglicane s’apprête à faire un pas en avant, restent néanmoins des limites à cette progression. Les évêques gais ordonnés devront ainsi respecter ce principe de célibat.

Malgré ces réticences, l’attitude de l’Église anglicane est jugée bien trop ouverte. Certains religieux anglicans conservateurs sont même allés jusqu’à la rupture : trois évêques ont récemment rejoint l’Église catholique et Benoît XVI.

Crédits photo: lessi2306