Biélorussie : Un activiste gai incarcéré

Par  |  Aucun commentaire

Biélorussie Minsk

C’est une nouvelle guère surprenante et qui fait hélas partie du quotidien des LGBT en Biélorussie. Le militant gai Sergey Praded a été arrêté le 11 octobre dernier, à Minsk, capitale du pays. Il essayait de manifester alors qu’on célébrait la journée internationale du coming out.
Sergey Praded a été conduit en prison où il a passé la nuit. Il a également été condamné à payer une amende de 700 000 roubles (233 dollars), soit l’équivalent d’un salaire mensuel dans cet état de quelque 10 millions d’habitants.

Déjà arrêté en juin

Praded et un autre activiste, Sergey Androsenko, se sont déjà par le passé tournés vers la commission des droits de l’Homme des Nations Unies. Une démarche qui faisait suite à leur arrestation en juin dernier, survenue parce qu’ils manifestaient devant l’ambassade iranienne à Minsk. Ils souhaitaient alors attirer l’attention sur le sort misérable réservé aux LGBT iraniens. Les deux militants avaient alors déclaré que leur droit à la liberté de rassemblement avait été violé par les autorités biélorusses.
La République de Biélorussie, véritable dictature tenue d’une main de fer par Alexandre Loukachenko n’est pas membre du conseil de l’Europe. Conséquence : les activistes gais et lesbiennes ne peuvent en aucun cas faire appel à la Cour européenne des droits de l’Homme. C’est cette juridiction qui traite habituellement les affaires dans lesquelles les droits des LGBT sont bafoués en Europe de l’Est.