Au Cœur de la vie gaie / Faubourg Saint-Jean-Baptiste

Par  |  Aucun commentaire

L’un des plus anciens faubourgs de Québec, construit autour la rue Saint-Jean qui mène par la porte du même nom jusqu’au centre du Vieux-Québec, le faubourg Saint-Jean-Baptiste est au cœur de la vie gaie et lesbienne de Québec. Ce n’est pas à proprement parlé un quartier gai, mais c’est dans ce quartier que se concentre depuis plus de quarante ans la vie GLBT qui s’est développé au grand jour depuis la décriminalisation de l’homosexualité.

La présence de la communauté gaie y est moins visible qu’il y a une dizaine d’années à l’époque où le quartier comptait cinq bars et discothèques s’adressant à une clientèle gaie ou lesbienne, des commerces érotiques et un sauna. Le faubourg demeure toutefois le principal pôle de vie gaie avec le complexe Le Drague sur la rue Saint-Augustin, son cabaret, son pub, sa zone fétichiste, sa discothèque et sa terrasse l’été. Le Drague est couru depuis des décennies pour ses spectacles de personnificateurs féminins. À l’autre bout de la rue Saint-Jean, le complexe regroupant le Sauna 225, le club ForHom et la Galerie DomaHom est un autre lieu de rencontre qui a valeur d’institution.

La rue D’Aiguillon, parallèle et au nord de la rue Saint-Jean, fut longtemps considérée l’axe de la prostitution masculine à Québec. Le quartier compte plusieurs commerces de tout type et établissements homosympas, souvent tenus par des gais. Durant la fin de semaine de la Fête du Travail au début septembre, le quartier accueille la Fête Arc-en-ciel, le principal événement GLBT de la capitale, avec ses terrasses, spectacles et vente-trottoir sur les rues Saint-Jean et Saint-Augustin. D’autres spectacles sont alors aussi organisés à la Place d’Youville devant la Porte Saint-Jean.