Amène ta blonde: la nouvelle soirée lesbienne branchée de Montréal

Par  |  Aucun commentaire

Amène ta blonde

C’est un soir un peu sans histoire, autour d’un verre au Salon Officiel, que Sarla, Chloé et Léonie ont lancé l’idée de créer une nouvelle soirée «de filles». Sans trop d’hésitation, la propriétaire de l’établissement a décidé de tenter le coup. Depuis, le Salon Officiel se remplit à craquer, une fois par mois, avec des filles branchées en quête de l’eldorado lesbien.

Pour Chloé et Léonie, Montréal n’offre que deux types de soirées qui s’adressent spécifiquement aux lesbiennes. D’abord celles du Drugstore, réunissant les filles qui fréquentent assidument le Village. Ensuite… toutes les autres, rassemblant le plus souvent une majorité d’anglophones s’identifiant au mouvement «queer».

Réunir les différentes communautés

La réalité complexe des diverses scènes gaies exige évidemment une approche peu plus nuancée que ce que Léonie et Chloé s’amusent à dépeindre. Mais toujours est-il que ce catalogage repose sur des faits reconnus par tout un chacun, et ce, depuis déjà bien longtemps.

C’est justement une telle catégorisation que les trois filles d’«Amène Ta Blonde» ont voulu outrepasser en rassemblant ces deux communautés qui évoluent trop souvent en vase clos. Pour ce faire, elles ont choisi de s’éloigner du Village – selon Chloé, les gais «envahissent» toujours les soirées lesbiennes qui s’y déroulent.

Elles ont également boudé le Mile End qui serait trop difficilement accessible en transport en commun. Parfaitement situé près de la station Sherbrooke, se trouvait donc le Salon Officiel, prêt à les accueillir, offrant une ambiance branchée, mais sans prétention.

[DDET Lire la suite…]

Un succès instantané

Pour réaliser ce tour de force, le trio a usé d’un stratagème étonnamment simple. Les trois filles ont d’abord choisi le bouche à oreille comme stratégie promotionnelle, ciblant d’abord leur propre réseau social lui-même assez diversifié. Après cette première étape, elles s’en sont remises à Dj Mini pour tenter d’attirer encore plus de lesbiennes issues de milieux différents.

Le tout s’est traduit par un succès immédiat. La première soirée «Amène Ta Blonde» a en effet réuni plus de 200 lesbiennes. Léonie et Chloé étaient comblées. «Au début, on avait décidé de créer cette soirée pour le plaisir, juste pour notre entourage, on ne s’attendait vraiment pas à avoir un tel succès», expliquent-elles avec beaucoup d’enthousiasme.

Elles ont ainsi relevé le défi. Grâce elles existe désormais un nouveau lieu de rencontre pour les lesbiennes de tous âges.

La formule que Sarla, Léonie et Chloé ont créée est un mélange parfait, que ce soit pour boire un verre tranquillement, se déhancher sur la piste de danse, partir à la recherche d’une nouvelle conquête ou encore… sortir avec sa blonde.

«Amène Ta Blonde»
Au Salon Officiel, 351 Roy Est
Entrée gratuite
Prochaine soirée : 29 avril (à suivre sur la page Facebook d’«Amène Ta Blonde»).

Crédits photo : Document remis (Sébastien Roy).
[/DDET]