Allemagne : les GLBT attendent Benoît XVI de pied ferme

Par  |  Aucun commentaire

Benoît XVI gay homosexuels pape à Berlin 22 septembre

Ils ont même élu une (anti)papesse ! L’alliance GLBT What the Fuck, fondée il y a quelques jours à Berlin, pour organiser l’action de protestation contre Benoît XVI, a voulu faire les choses en grand. Peu après son élection symbolique, Rosa I a d’abord rendu un hommage à Amy Winehouse. Mais la première visite du souverain pontife dans son pays natal reste le principal objectif de l’organisme.

« Ce n’est qu’une mise en scène dont l’Eglise espère tirer profit alors qu’elle n’a rien à proposer sur le plan social », a affirmé dans la presse allemande Johannes Witten, porte-parole de What The Fuck, à propos de la visite papale. L’alliance a prévu une manifestation dès le 22 septembre au matin, à l’aéroport. Une autre opération devrait être menée le soir-même, dans le quartier de Neukölln, où dormira Benoît XVI.

20.000 manifestants espérés

Autre mouvement créé spécialement pour l’occasion par une branche de l’Association des gais et lesbiennes d’Allemagne, « Le pape arrive » regroupe une cinquantaine d’organisations. Les militants espèrent rassembler quelque 20.000 personnes le 22 septembre, pour manifester à quelques pas du Budestag, le Parlement allemand, où Benoît XVI doit prononcer un discours. D’autres événements devraient avoir lieu à Fribourg-en-Brisgau et Erfurt, où le pape est également attendu.

Diverses personnalités politiques ont déjà réagi à l’annonce de ces manifestations. Le socio-démocrate Klaus Wowereit, maire ouvertement gai de Berlin, parle de sa « grande compréhension » face à la colère des militants, ulcérés par l’attitude du pape concernant l’homosexualité ou l’interdiction du préservatif. Même chose (ou presque) à droite. Christine Lieberknecht, ministre-présidente chrétienne-démocrate de l’état de Thuringe  (où se trouve Erfurt), dit accepter ces protestations… au nom de la liberté d’expression.

Crédits photo: Ammar Abd Rabbo