À l’orée de la forêt boréale / St-Félicien

Par  |  Aucun commentaire

À l’ouest du lac, Saint-Félicien et Dolbeau-Mistassini sont les deux principales villes de la région. Saint-Félicien est située à quelques kilomètres en amont de l’embouchure de la rivière Ashuapmushuan, qui était utilisée par les Premières Nations et les coureurs des bois comme voie de transport vers la baie d’Hudson et le lac Mistassini. L’agriculture et la forêt sont à l’origine du développement de la  ville fondée en 1865. Le transport du minerai extrait à Chibougamau et Chapais a également contribué à sa prospérité.

Le Zoo sauvage de Saint-Félicien jouit d’une renommée internationale. Il  se concentre sur la faune nord-américaine. Fondé en 2001, son Centre de conservation de la biodiversité boréale met l’accent sur les animaux de la zone boréale ainsi que sur la préservation de la biodiversité boréale. Le zoo se distingue des zoos traditionnels en faisant cohabiter certaines espèces d’animaux dans des habitats aussi semblables que possible à leurs habitats naturels.  La visite du Parc des sentiers de la nature permet au visiteur de parcourir sept  kilomètres à bord d’un petit train grillagé à travers une reconstitution des grandes régions canadiennes où les animaux sont laissés en liberté.

Si elle constitue un important pôle touristique au Lac-Saint-Jean grâce au Zoo  sauvage, la ville possède également une marina de plaisance, ainsi qu’un centre de plein-air avec centre de ski et  un site d’hébertisme et un centre de vélo de montagne.

Pour un séjour homosympa, l’Auberge des berges est située sur les rives de la rivière. Le restaurant À L’Audace Boréale offre une fine cuisine d’inspiration nordique, où les produits du terroir jeannois sont à l’honneur. Les menus sont à base de gibiers fins, poissons frais ou boucanés, légumes bio, petits fruits, fromages vieillis et autres produits du terroir.

À quelques km, si son économie repose sur la forêt et son exploitation, Dolbeau-Mistassini est reconnue comme la capitale mondiale du bleuet sauvage. Le monastère trappiste de Mistassini produit un excellent chocolat aux bleuets en saison. Le long des trois rivières qui traversent la ville ou sur le bord du Lac Saint-Jean, vous découvrirez des km de plages sablonneuses.

À quelques km de Saint-Félicien, dans l’arrière-pays jeannois, le village de La Doré visité en 2016 par Dany Turcotte dans la cadre de son émission La petite séduction, vous invite à découvrir à votre tour son site patrimonial encore méconnu, le Moulin des Pionniers.  Ce moulin est situé dans un secteur boisé, au-dessus d’un rapide de la rivière aux Saumons, à moins d’un kilomètre de l’entrée est du noyau villageois de La Doré. Vous y verrez fonctionner l’un des derniers moulins à scie hydraulique toujours en activité, et ce, depuis 1889. Vous y visiterez  la maison ancestrale, la petite ferme et le camp du draveur en compagnie des personnages  Gonzague, Ti-Thur et Marie, qui vous invitent à venir partager la vie quotidienne des premiers arrivants. Le Restaurant de la Maison de Marie propose des menus élaborés à partir de produits du terroir.

À La Doré, pour un séjour homosympa, le Gite Aux saveurs du lac, sur le bord du superbe lac Ouitouche, vous offre un séjour incluant, si le cœur vous en dit, sa table champêtre au souper. Votre hôte, un cordon bleu, saura vous faire découvrir les saveurs de son pays d’adoption.