15 ans de Être: le magazine vu par… (Première partie)

Par  |  Aucun commentaire

Kat Coric 15 ans Être

Kat Coric (artiste)

kat coric

J’ai toujours aimé lire le magazine Être, et cela fait maintenant des années que j’attends avec la même ferveur qu’un nouvel exemplaire apparaisse sur les présentoirs aux quatre coins de Montréal. Je trouve important que la communauté GLBT ait accès à un média de qualité et c’est ce que fait Être en proposant de nombreux articles avec des thématiques socio-culturelles telles que les droits GLBT, ici ou dans le monde.

Au fil des années, le magazine a évolué, pour aboutir à un format de qualité, facile à lire. J’ai également remarqué qu’une attention toute particulière était apportée à la mise en page, aux photographies et au design graphique de la revue.

Si l’on tient compte du fait que le magazine est distribué gratuitement, imaginez à quel point cela doit être difficile de survivre dans un contexte de crise de la presse papier, qui se fait allègrement concurrencer par la presse en ligne. Alors que de nombreux journaux et magazines s’effritent peu à peu, le magazine Être continue d’être fort, soutenu par sa horde d’adeptes et de clients fidèles.

J’aimerais féliciter André Gagnon et son équipe de journalistes car leurs efforts communs permettent la production d’un magazine de qualité. Je vous souhaite un succès toujours grandissant pour les parutions à venir, et vous pouvez être sûrs que je vous contacterai lors de ma prochaine grosse levée de fonds.

Crédits photo: DR.

Michel Dorais (chercheur et essayiste)

Michel Dorais

« J’ai peut-être été la personne la plus interviewée par Être (rires). Cela tient au nombre de livres que j’ai publiés depuis 15 ans. J’en garde d’excellents souvenirs. Il y a toujours eu une bonne couverture, même pour des ouvrages qui ne portaient pas exclusivement sur des questions GLBT.

À chaque entrevue, j’ai toujours senti une vraie préparation des journalistes. Cela fait plaisir parce que ce n’est pas toujours le cas ailleurs… Le premier entretien avait été réalisé par André Gagnon, directeur du magazine, qui est un vrai et un bon lecteur.

Le magazine Être, comme la presse gaie en général, est important pour les jeunes générations qui vivent encore et trop souvent dans l’isolement. Beaucoup de gais et lesbiennes ont besoin de lieux d’informations. Lesquels sont aussi des pôles d’appartenance.

Il est essentiel d’avoir ce genre de magazine, volontiers militant quand il le faut. La presse gaie fait partie des derniers bastions à jouer ce rôle maintenant que les groupes militants se raréfient. Malgré son côté clinquant et glamour, elle sait avoir des opinions, prendre position. On ne trouve plus beaucoup  de telles formes d’engagement aujourd’hui. »

Crédits photo: DR.

Denis-Martin Chabot (Journaliste)

Denis-Martin Chabot

Être et son éditeur, André Gagnon, ont toujours été là pour m’encourager en tant qu’auteur. Dès le lancement de mon tout premier roman, Manigances, à Québec, en 2003. Basé dans la Vieille-capitale à ce moment, Être était produit dans un format tabloïd avec peu de moyens, mais le contenu demeurait professionnel, basé sur une démarche journalistique juste et sa présentation était agréable.

Avec les années, Être a pris le format magazine et tant son contenu que sa présentation se sont améliorés à chaque mois. Il n’est pas rare qu’un article de Être m’inspire un sujet de reportage.

De nos jours, Être se compare à n’importe quel Têtu et Advocate du monde. Devenu une source d’information essentielle dans notre communauté, les éditoriaux et les commentaires qu’il contient contribuent aux discussions et au débat, ce qui en fait un outil démocratique important.

Je lis Être à toutes les semaines, y découvre des gens intéressants, des idées nouvelles et des commentaires et éditoriaux qui me font réfléchir.

Bravo à Être et à son équipe à l’occasion de ce 15e anniversaire. Je vous souhaite 15 autres, même 150, années de succès.

Crédits photo: César Ochoa.

Yvon Goulet (peintre)

Yvon Goulet

« Être déjà 15 ans… Je me souviens encore très bien de la fierté qu’avait André lorsqu’il m’avait dévoilé son nouveau titre pour le journal… « Être » tout simplement, comme il disait!  Eh ben qui l’eut cru… ça fait déjà 15 ans.

Être est un journal qui a toujours soutenu les artistes en arts visuels, en publiant souvent des articles nous concernant et beaucoup de nos œuvres ont fait la couverture, avec des artistes comme Michel Bazinet, Jean-Pierre Pérusse, Kat Coric, Jean Chaîney, Mercier et beaucoup d’autres, dont moi-même.

D’ailleurs, de l’année 2000 jusqu’à 2005,  j’y ai eu une chronique sous le pseudonyme Yvy, où j’informais la communauté sur les activités de nos artistes comme Zïlon, Hermès ou Éric G, ainsi que des expositions internationales, où j’informais les lecteurs des activités d’artistes comme Evergon, Peter Flinsch, Keith Cole. J’ai pu faire découvrir des artistes comme Alison Bechdel par exemple.

En plus d’être ouvert aux arts, Être a toujours été et demeure un journal d’opinions, où beaucoup d’idées ont été échangées et beaucoup d’activistes y ont contribué et je suis fier d’avoir fait partie de cette formidable équipe. Bon quinzième anniversaire à André Gagnon et à toute son équipe. »

Crédit photo: Facebook.