« Undoing Boarders » : une perspective queer sur l’immigration

Par  |  Aucun commentaire

Migrant Justice

Cet arrêt à Montréal s’inscrit dans une tournée plus vaste, organisée afin de présenter le document Undoing Borders (Supprimer les Frontières), écrit par ce collectif de militants queers de la Baie de San Francisco qui y travaille depuis 2007. Connu aussi sous le nom du chapitre san franciscain de la Pride at Work (la Fierté au travail), le HAVOQ a pour lutte celle des frontières, qu’elles soient physiques ou mentales.

Il en va de même pour le projet Undoing Borders qui a vu le jour en même temps que le collectif, formé lors du camp No Borders Etats-Unis/Mexique de 2007. Les camps No Borders, qui sont organisés un peu partout dans le monde par différentes structures associatives, militent pour la liberté de mouvement et contre le contrôle de celle-ci par des politiques anti migration.

La discussion de ce samedi portera notamment sur les questions: « Quelle est la relation entre le fait d’être queer et les frontières? Qui profite des lois et des stratégies qui font en sorte que de plus en plus d’entre nous sont considéré-es comme des criminel-les? Comment pouvons-nous parler de nous-mêmes et de notre place, de notre « valeur », au sein de nos communautés sans avoir recours aux idées hétéronormatives et racistes en lien avec la famille, le travail, le capitalisme et l’État? Quelles inclusions (et exclusions) y a-t-il dans les mouvements dominants LGBT et les droits des immigrants? Comment penser les frontières comme faisant partie des cycles de violence en général? »

Si cela vous intéresse, rendez-vous au 1500 de Maisonneuve Ouest, #204, pour Perspectives Queer sur la Migration et la Criminalisation, avec Li Morales, Essex Lourdes et Molly Goldberg. La présentation se fera en anglais et en espagnol, avec une traduction française chuchotée.

Samedi le 24 septembre, de 13h à 16h, au GRIP Concordia/QPIRG Concordia.

Pour plus d’information : www.solidarityacrossborders.org