Espace Être

Par  |  Aucun commentaire

etre-aimer

En marge de l’exposition FOCUS : PERFECTION – ROBERT MAPPLETHORPE, le Musée des beaux-arts de Montréal, en partenariat avec le Groupe Banque TD, célèbre la diversité des orientations sexuelles et des expressions de genre – toutes couleurs unies.

Installé aux abords de l’exposition, l’espace ÊTRE/AIMER – BE/LOVED associe des œuvres de la collection du Musée à des témoignages des communautés LGBTQ et de leurs alliés, dans une perspective tantôt ludique, tantôt poétique, mais toujours inclusive. Il invite les visiteurs – adolescents et adultes – à réfléchir sur ce besoin commun qu’ont les humains d’être, d’aimer et d’être aimés, sans égard aux origines, à l’orientation sexuelle ou à l’identité de genre.

Les œuvres Adam et Ève (La Chute) (1504) d’Albrecht Dürer, Azalée (vers 1939) d’Edwin Holgate, Feu d’artifice (1960) d’Alfred Pellan et Larry au nez bleu (2006) de Steven Shearer serviront d’appui à cette réflexion. Tout comme Siméon le Dieu-récepteur (2015), un portrait nouvellement acquis par le Musée et exposé pour la première fois au Canada, de l’Américain Kehinde Wiley, dont les œuvres poussent à repenser les notions de race et de genre.

Les témoignages sont issus de l’ouvrage Modèles recherchés : l’homosexualité et la bisexualité racontées autrement (Guy Saint-Jean Éditeur), publié par Le GRIS-Montréal, et du court-métrage Être soi-même, produit par Arc-en-ciel d’Afrique. Ces témoignages jumelés avec les œuvres défient les stéréotypes pour exalter l’universalité du sentiment amoureux ainsi que la liberté d’être et d’aimer. Des médiateurs de l’organisme Le GRIS-Montréal seront sur place tous les dimanches pour échanger sur ce thème avec le public et répondre aux questions, alors que l’organisme Arc-en-ciel d’Afrique offrira des ateliers mensuels. Le Musée distribuera des affiches hautes en couleur (ci-contre) afin de sensibiliser ses visiteurs à la diversité et l’inclusion.

Depuis plus de vingt ans, les bénévoles de l’organisme Le GRIS-Montréal (Groupe de Recherche et d’Intervention Sociale) visitent les écoles du Québec pour raconter leur histoire comme gai, lesbienne ou bisexuel, et répondre aux questions des élèves, contribuant à démystifier l’homosexualité et la bisexualité.

Fondé en 2004, Arc-en-ciel d’Afrique vise l’intégration et l’épanouissement des personnes LGBTQ d’origines africaines et caribéennes, de leurs familles et de leurs amis au Québec, notamment par des ateliers de sensibilisation et des projets artistiques, comme MASSIMADI : Festival des films et des arts LGBTQ + afro- caribéens.